10 novembre 2009

Compte rendu de l’open AFCPL de Plobsheim

 

Du jamais vu !

 

 

Alors que depuis plus d’une dizaines d’années, les rencontres de pêche des carnassiers en bateau fleurissent un peu partout en France, l’Alsace n’avait encore pas accueillit d’événements de la sorte. C’est chose faite depuis le 24 et 25 octobre dernier. Et comment !

 

 Déjà rodée à l’organisation des Street Fishing, l’association Des Rives Urbaines en était à son coup d’essai en matière d’organisation d’Open Bateau. Pas de grande manifestation donc, mais une organisation modeste, pour voir ! Au final, 16 équipes s’étaient données rendez-vous à la base nautique de l’UNAP à Plobsheim pour la première compétition carnassier en bateau de l’histoire alsacienne. Une moitié d’alsaciens et une moitié d’équipages de « l’intérieur », essentiellement de Bourgogne, Franche Comté, Rhône-Alpes, et même une équipe belge.

 

Samedi 24 octobre 6h30 : il fait encore nuit et déjà, c’est le balai des remorques aux mises à l’eau. Un petit vent forme une houle légère, espérons qu’il ne forcisse pas ! Après le petit déjeuner pris au restaurant de la base nautique, David entame le briefing des compétiteurs et les commissaires. La compétition se joue sur deux manches samedi de 9h à 17h, dimanche de 8h à 15h. Comptent comme valides les brochets de plus de 50 cm, les sandre de plus de 40 cm et les perches de plus de 25. Passé cette taille, le poisson est mesuré au millimètre près : 1 mm= 1 point . Un quota de 3 brochets, 3 sandres et 5 perches est imposé. Toute les prises doivent repartir vivantes sous peine d’annulation des points

.

Peche_Plobsheim_2009_3632

Peche_Plobsheim_2009_3656

 

9H, la corne de brune (quelque peu enrouée !) sonne le début de la compétition. Propulsés uniquement par des moteurs électriques les bateaux disparaissent lentement dans un épais brouillard qui vient de tomber sur le plan d’eau. Le calme domine les premières heures, tant dans l’atmosphère général que sur les bateaux. Vers 10h30, enfin l’équipage Becht-Klein (team Concept Pro Pêche-Animax) aborde le bateau commissaire de Ben et Fred. Un brochet d’un peu plus de 50 et un plus joli de 76cm. ça commence fort. Plus au sud, une demi-heure plus tard, l’équipe Fillepi-Roulet (Rod&Pod-Navicom-Europeche73) présente un vivier plein : 4 brochets et une perche. Ça continue très fort ! Alors que la journée avance, le soleil pointe son nez et réchauffe l’atmosphère. Les prises se succèdent et les quotas sont rapidement atteints pour de nombreuses équipes. Dans l’après-midi, alors que le soleil baisse, partout les touches de brochets s’enchaînent. Certaines équipes, comme de Garcia-Fromentin avec 17 brochets maillés, réalisent de véritables cartons. Non loin d’eux, une petite embarcation s’agite fort. Ce sont nos Streeters, reconvertis le temps d’un week-end marins d’eau douce, Vincent Einstatler et Christophe Charlier, qui semblent trouver à leur goût ce grand terrain de jeu ! Ils font également « full bag » avec en prime un joli spécimen de 88.5 cm pris au Freddy Cat Walk sur des hauts fonds herbeux. Vers 15h, la plupart des bateaux se rapprochent de la base nautique : pas tant qu’il soit déjà l’heure, mais plutôt pour tenter de dénicher une perche. Car pour l’instant ces satanées zébrées sont aux abonnées absentes. Pour faire la différence, elles valent donc de l’or. Dans les dernières heures quasiment tout le monde s’y attèle, mais difficile de dépasser les 25 cm ce jour-là. Seule l’équipe Klein-Becht (team Concept Pro Pêche-Animax) semble avoir trouvé, à force de trier des dizaines de poissons non-maillés, 3 pépites dont une de près de 35 cm.

 

Il est temps de remonter les bateaux et d’aller recharger les batteries, moteurs électriques obligent ! C’est l’occasion de découvrir des embarcations de toute beauté, encore peu communes en Alsace. L’Alumacraft Adrenaline Fishing d’Arnaud Fileppi, taillé pour affronter le lac de Bourget, a laissé rêveurs tous ceux qui se sont déjà sentis petits face aux éléments et aux grosses péniches du Rhin…Vers 20h, Jean-Claude, le patron, serre à une tablée affamée son fameux couscous… à l’Alsacienne. Nos amis de l’intérieur ont également la joie de découvrir l’ambiance d’une soirée dansante, comme nul part ailleurs. Bref ! La fatigue se lit sur les visages. Le déssert arrive, c’est l’heure des résultats de la première manche. Aucune bredouille, 12 équipages ont atteint leur quota de brochet, mais seulement 7 perches ont été enregistrées. Klein-Becht (team Concept Pro Pêche-Animax) prennent la tête de cette première manche avec un quota de brochet et 3 perches soit 2932 points, soit 2932 points. Garcia-Fromentin et Fileppi-Roulet (Rod&Pod, Navicom Europêche 73) le talonnent avec respectivement 2399 et 2356 points.


Peche_Plobsheim_2009_3856


Peche_Plobsheim_2009_4072

 

Malgré le changement d’heure, toutes les équipes sont présentes le dimanche 25 au petit matin. Non, il manque Fileppi et Roulet. Après une mise à l’eau éclair, façon stand de F1, ils sont sur la ligne de départ à 8h. Coup de klaxon, c’est parti ! Chercher un hypothétique sandre à la jonction avec le Rhin, trouver les perches dans les bateaux avant de s’attaquer aux brochets : chacun y va de sa stratégie pour cette deuxième manche. Pas de brouillard, pas un poil de vent, la surface est d’huile, en cette belle journée d’automne qui débute. La plupart des équipes se dirigent vers le sud du plan d’eau, très productif la veille, mais c’est au nord, face à la base nautique, que les hostilités démarrent. Vers 9H, après à peine une heure de pêche, l’équipe Laupin-Menteur a déjà fait son quota, Legros-Pautet (Ecogear-Pescanautic-Nories) rentrent déjà deux brochets de plus de 80 cm, de même pour l’équipe Becht-Klein (team Concept Pro Pêche-Animax) qui s’affairent maintenant aux perches. Comme la veille, plus les heures passent et plus le rythme des touches de brochet s’enchaînent. Garcia-Fromentin, Einstatler-Charlier semblent avoir retrouvé les bonnes recettes de la veille, en rentrant des poissons de plus de 70 cm. Mais l’heure n’est plus aux brochets. Il faut des perches pour espérer faire la différence au classement. Chaque équipe les recherche activement mais sans vraiment plus de résultats que la veille. Colette-Missoten, l’équipage belge, sur le chemin du retour, retrouve un banc de perche où la veille ils avaient déjà glané un poisson de plus de 27 cm. Aujourd’hui, elle fait 27,5 …. Il est déjà 15h et le temps de faire les comptes.


PA250047

 

Peche_Plobsheim_2009_3725

 

A 16 équipes, en 2 jours de compétition, bien que le jeu des quotas ne permette pas de donner le chiffre exact des captures, il s’est certainement pris plus de 200 brochets d’une taille moyenne supérieure à 60 cm. Le samedi 12 équipes réalisent leur quota et personne ne fait de bredouille. Le dimanche s’est carrément les 16 équipes qui réalisent leur quota, du jamais vu ! Preuve de l’exceptionnelle richesse de ce plan d’eau alsacien.

 

16h20, il est temps de faire l’annonce du classement. Mathieu Meyer, du magasin Mathieu Pêche Passion, partenaire de l’événement, en guest star du jour, est venu remettre les trophées aux vainqueurs.


Peche_Plobsheim_2009_4205


Peche_Plobsheim_2009_4214

 

Au classement perche :

Klein-Becht (team Concept Pro Pêche-Animax) occupe le haut du tableau. Ce sont les seuls a avoir réussi à prendre plusieurs perche maillées à chaque manche (3 le samedi, 2 le dimanche). Ce résultat, ils le doivent à des heures passées à trier les bancs de petites perches au Vertical Power Jig Berkley.

- 1er : Klein-Becht (team Concept Pro Pêche-Animax) : 1478 points

- 2ème : Colette-Missoten : 548 points

- 3ème : Beyhurst-Korrmann (Mathieu Peche Passion) : 355 points

 

Au classement brochet :

Venus de Bourgogne et des Pyrénées pour en découdre avec les brochets alsaciens, Garcia et Fromentin n’ont pas été déçu de voyage ! 29 brochets au total sur le week-end, une moyenne des prises à plus de 75 cm. Aucun doute, ils ont trouvé la pêche.

- 1er : Garcia-Fromentin : 4567 points

- 2ème : Einstatler-Charlier : 4505 points

- 3ème  : Klein-Becht (team Concept Pro Pêche-Animax) 4096 points

 

Au général :

En se payant le luxe de capturer à la fois des quotas de brochets honorables (dont un 86,9) et des perches sur chaque manche, l’équipe Klein-Becht (team Concept Pro Pêche-Animax) réalisent un sans faute pour leur premier open. Ils devancent largement le reste du peloton de tête, avec plus de 1000 points d’avance sur les seconds.

- 1er : Klein-Becht (team Concept Pro Pêche-Animax) : 5574 points

- 2ème : Garcia-Fromentin : 4567 points

- 3ème : Einstatler-Charlier : 4505 points

 

Le prix du plus gros poisson du week-end revient à l’équipe Einstatler-Charlier. Plus habitués aux berges du port de Strasbourg, cette première sortie sur le plan d’eau de Plobsheim a été couronnée de succès pour eux.

 

 

L’association des Rives Urbaines remercient tous les partenaires de cet événement : L’Association Française des Compétiteurs de Pêche aux Leurres, Mercury, Navicom, Rod&Pod, Pure Fishing, Rapala SA, Pezon et Michel, Illex, Garbolino, Delalande, Pafex, l’Union Nautique de Plobsheim, la Fédération de Pêche du Bas-Rhin, l’association Saumon-Rhin, les magasins Mathieu Pêche Passion, Animax, la Boutique du Pêcheur et tous les bénévoles commissaires.

 

Avertissement :

Cette compétition vient de démontrer la richesse, exceptionnelle en brochet, du plan d’eau de Plobsheim. Cette richesse est en partie due à la productivité importante de ce plan d’eau peu profond, mais aussi à sa sous-exploitation halieutique. Ce qui est d’autant plus vrai depuis la fin d’exploitation professionnelle en raison de la pollution mercurielle. Mais un autre fléau guette, il n’est pas noir et volant. Pire, c’est l’irresponsable : celui qui garde trop.

 

Le brochet est une espèce facilement capturable, moins tatillon que la perche ou le sandre, elle est donc plus sensible à la pression de pêche. C’est pourquoi, l’association Des Rives Urbaines vous invite tous à

 

Relâcher vos prises pour continuer à rêver


Retrouvez le diaporama de la manifestation

Photos Guy de Restrepo , David Pierron, Nicolas Dupuis

http://desrivesurbaines.canalblog.com/albums/open_afcpl_de_plobsheim_2009/index.html

Peche_Plobsheim_2009_3509

 

 

 

Posté par niconokill à 08:44 - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur Compte rendu de l’open AFCPL de Plobsheim

    Sympa le report !

    J'ai eu l'okkaz de découvrir le plan d'eau lors de la journée carna organisé par la fédé,et le potentiel laisse réveur ! On n'imagine même pas avoir ça en Alsace.

    Mention spéciale pour l'avertissement, espérons que la renomée du plan d'eau n'attire pas la convoitise des cormorans bipèdes ...

    Et je parie que l'open 2010 aura bien plus de succès !

    Halieutiquement,

    Greg

    Posté par Greg, 15 novembre 2009 à 19:28 | | Répondre
  • ouais ouais, youpi

    Pour quelques équipages super heureux ce sont tous les habitués du plan d'eau qui vont pâtir de l'afflut de pêcheurs plus ou moins éthiques qui vont squatter le plan d'eau à l'avenir
    Ce serait bien que David indique également ses spots en marge des RC afin que lui aussi puisse découvrir l'immense joie de voir ses coins préférés occupés en permanence
    Je râle? Ben oui, je râle, et alors? Pour vivre heureux vivons cachés
    Et on attend l'an prochain avec impatience! Pourvu qu'ils se prennent des douilles à répétition!

    Posté par Thierry, 17 novembre 2009 à 08:39 | | Répondre
  • je vis heureux au grand jour !

    Pas de problème pour vous donner tous mes coins de pêche, c'est déjà fait !

    Et oui, je n'ai pas de coins secrets, je pêche où tout le monde pêche. Et d'ailleurs, je trouve qu'il est plus valorisant de prendre un poisson là où un maximum de gens pêche.

    Mon but est de développer la pêche. Je m'en fout bien des intérêts individuels de chacun...

    Et je ne veux pas m'interdire de faire ce que je fais sous prétexte que les gestionnaires n'ont pas la clairvoyance de mettre en place des mesures de protection adéquates.

    Posté par Dav, 17 novembre 2009 à 09:32 | | Répondre
  • Quand il y a beaucoup de "chacun" ça devient de l'intérêt collectif il me semble mais on peut aussi s'en foutre au profit de son ego
    Pourquoi mettre la charrue avant les boeufs? Faire imposer des quotas, voire un No Kill sur le plan d'eau AVANT d'en faire la pub eut peut-être été plus sage même si plus difficile
    On ne lâche pas des morts de faim dans une boulangerie en se disant, une fois qu'elle a été dévalisée, qu'il aurait été judicieux de surveiller ce qui s'y passe
    Je ne suis pas pour le flicage à tout va mais sans garderie les risques sont grands
    J'espère que tu n'as pas ouvert la boite de Pandore pour te faire un nom

    Posté par Thierry, 17 novembre 2009 à 22:58 | | Répondre
  • Bonjour à tous,

    j'ai vu sur le site de la fédé l'arreté concernant la pêche dans le bas rhin dans le quel il est mentionné que dans le port de pêche dit des 7 ecluses ( bassin de compensation de Plobsheim), tout poisson capturé doit-être remis immédiatement à l'eau.

    s'agit-il la d'un no-kill général pour tout le plan d'eau alors ? si c'est le cas c'est une très bonne nouvelle !


    Amicalement,
    Greg

    Posté par Greg, 12 janvier 2010 à 18:43 | | Répondre
Nouveau commentaire